Bienvenue sur Little Red Stars !
Nous espérons que le forum vous plaira
Top Site
N'oubliez pas de voter régulièrement pour le forum ici et ici !
soutenir LRS sur bazzart
n'hésitez pas à poster sur bazzart pour promouvoir notre univers les petits loups attention, on réserve une surprise aux meilleurs pubeurs
LRS est sur Twitter
n'hésitez pas à nous suivre sur twitter afin d'être au courant des dernières actualités sur LRS
On est toujours là
Même si vous nous avez cru un peu ailleurs on est toujours là et on vous prépare des surprises, stay tuned
Promotion Flash !
Promotion flash, à partir d'aujourd'hui (06/04) rameutez un poto sur le forum vous rapporte un max de points (de 50 à 100 points !) plus d'infos ici

Partagez

 even the nicest people have their limits (arjan)


Aller à la page : Précédent  1, 2


Sathias Maes
membre
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 136



EVEN THE NICEST PEOPLE HAVE THEIR LIMITS

w/ Arjan L. Callas & Sathias Maes

even the nicest people have their limits (arjan) - Page 2 Tumblr_nm0ghdT33Y1tlmbsuo4_400
La situation t’échappait complètement, repliant tes doigts autour des clés, tu fixes l’objet quelques secondes sans rien dire, entendant en fond sonore l’enthousiasme de ta mère et de celle d’Arjan. Elles semblaient tellement heureuse de pouvoir enfin vous dire ce secret qu’elle devait garder depuis quelques moments. Même si t’étais fiancé à Arjan, t’avais toujours cette liberté non négligeable en possédant ton propre appartement. T’y faisais ce que tu souhaitais, quand tu voulais sans que personne ne juge ou commente le moindre de tes faits et gestes. Sans le savoir, ta mère .. Vos mères enfermaient en cage deux lions assoiffés d’une haine commune, que le moindre mot pouvait intensifier en quelques secondes. Tu sursautas lorsque le bras d’Arjan entoura ta taille, ton regard posait sur elle, tu ne compris pas sur le coup ce soudain rapprochement. En quoi se collait à toi, t’aiderait à t’adoucir et lorsque les mots sortirent de ta bouche, tu compris qu’elle essayait de te sortir de ta bourde précédente. Relevant un sourcil, tu fus étonné de son attitude, elle aurait pu te laisser te débrouiller au lieu de t’aider. T’haussas les épaules dans un mouvement lasse lorsqu’elle appuya ses dires en te regardant brièvement avant de venir t’embrasser. « Ouais c’est pas notre genre de nous embrouiller. » lâchas-tu subtilement peu convaincu par tes mots, mais vos mères semblaient s’accorder sur le fait que vos propos étaient plausible. C'est vrai tu n'as pas tort. D'autant plus qu'il faut aussi penser au bébé. Tes sourcils se froncèrent légèrement, ne comprenant pas le comportement de ta mère ces derniers temps. Précipiter les choses de cette façon, n’arrangerait rien ni pour elle, ni pour toi, alors à quoi vous mettre mal à l’aise à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche … « Maman ça suffit. » lâches-tu durement. Son regard se plonge dans le tien, et sans les mots tu tentais de lui faire comprendre qu’elle allait trop loin. Elle entrouvrit la bouche pour se défendre, mais tu ne lui laissas pas le temps pour. « Les fiançailles, l’appartement … vous en avez déjà fait assez non ? Laissez nous souffler quelques secondes, on est pas des machines. » lances-tu brutalement resserrent ton étreinte autour d’Arjan, comme pour calmer ta colère passagère. Un soupire s’échappe de tes lèvres. Ta mère reste sans vois devant ton comportement, elle avait l’habitude de te voir hausser le ton avec ton père, mais jamais avec elle. Tu poussas gentiment Arjan vers la sortie, passant devant vos mères sans un mot, préférant couper court à la situation qui devenait bien trop irritable à ton goût. L’air frais vint rosir tes joues lorsque vous passez finalement la porte d’entrée. Tu restes quelques secondes les mains dans les poches. Tu te dis que t’auras sûrement droit à une énième dispute avec ton père, te faisant comprendre que ton comportement n’était pas digne d’un Maes et que parler ainsi ta mère était inadmissible. Qu’importe, t’acceptais beaucoup de chose ces derniers temps sans broncher, mais tu ne pouvais décemment pas être toujours d’accord avec ce qu’on faisait de ta vie. « Je te ramène. » lances-tu finalement à Arjan qui attendait devant toi, subissant tes paroles et tes actes spontanés. « Tu peux rentrer et t’excuser auprès de ta mère, mais je serais plus là pour te ramener. » Tu descends les marches pendant que tu parlais, rejoignant ta voiture garé non loin. Au moment où tu refermas ta portière, celle du côté passager s’ouvra laissant apparaître le visage d’Arjan. S’installant à côté de toi sans rien dire, tu démarras ta voiture direction l’appartement d’Arjan. Pas que tu y mettais souvent les pieds, mais tu devais souvent la ramener après les repas de famille, du coup le chemin était ancré dans ta mémoire malgré toi. Tes doigts tapotent sur le volant au rythme de la musique qui passait à la radio, mais tes lèvres restaient scellés, n’ayant ni l’envie, ni les mots pour faire la conversation à ta fiancée.
Revenir en haut Aller en bas
 even the nicest people have their limits (arjan)
Aller à la page : Précédent  1, 2







» even the nicest people have their limits (arjan)
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'
» (M) A. DANAEL HEATHCLIFF • sometimes not telling people anything is a good thing.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum