Bienvenue sur Little Red Stars !
Nous espérons que le forum vous plaira
Top Site
N'oubliez pas de voter régulièrement pour le forum ici et ici !
soutenir LRS sur bazzart
n'hésitez pas à poster sur bazzart pour promouvoir notre univers les petits loups attention, on réserve une surprise aux meilleurs pubeurs
LRS est sur Twitter
n'hésitez pas à nous suivre sur twitter afin d'être au courant des dernières actualités sur LRS
On est toujours là
Même si vous nous avez cru un peu ailleurs on est toujours là et on vous prépare des surprises, stay tuned
Promotion Flash !
Promotion flash, à partir d'aujourd'hui (06/04) rameutez un poto sur le forum vous rapporte un max de points (de 50 à 100 points !) plus d'infos ici

Partagez | 

 Why can't I hold you in the street ? w/ Anwar.



avatar

membre
Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 19
Voir le profil de l'utilisateur


Why can't I hold you in the street ?
Anwar L. Sharafi & Dylan M. Parks.



C'est le froid dans mon lit qui me réveille, pourtant je suis bien sous la couette, pas comme quand je suis congelée parce que la couette et à l'autre bout du lit. Non, ce matin c'est surtout car il me manquait quelque chose... Enfin, quelqu'un. Je pose la main derrière moi à la recherche de l'homme qui partage mon lit et la fait glisser sur le matelas, mais non disparu. Je soupire, blasée d'être seule mais surtout d'avoir la flemme de me lever. Je n'arrive même pas à ouvrir un œil pour dire, c'est de sa faute tout ça... Il m'a épuisée hier soir. Mais comment dire non à un homme comme lui ? Finalement lorsqu'on m'engueule pour mon manque de sommeil au boulot, parce qu'il faut cacher tout ça derrière du maquillage mais en restant un minimum naturelle, ce n'est pas de ma faute au fond. Je devrais tous les envoyer engueuler Anwar, je souris toute seule, amusée par l'idée de mes maquilleurs venant l'engueuler. Je soupire une nouvelle fois en m'enroulant correctement dans ma couette pour ne pas avoir un seul courant d'air frais. Je me rappelle en même temps que je ne peux pas rejeter la faute sur mon mec, parce que justement ce n'est pas censé l'être. Et si au début ça ne me dérangeait pas plus que ça, c'était carrément excitant de devoir se cacher pour se voir, mais cette situation commence à me peser. Je sais qu'au début on jouait de tout ça et qu'on s'en fichait de tout ce qu'on pouvait dire sur nous, on en riait même. Sauf que maintenant que c'est vrai et que l'on ne peut rien dire c'est différant. Je suis frustrée je dois l'avouer (et pas sexuellement parlant, ça c'est clair.) car j'ai envie que tout le monde le sache, qu'on nous laisse tranquille et qu'on puisse faire ce que l'on veut. Mais non, je dois expliquer mes moindres faits et gestes, surtout lorsque ça le concerne. Le pire c'est lorsque je rentre à Washington pour un ou deux jours entre deux shooting loin d'ici. Je ne le fais que pour lui bien sûr, mais je dois inventer une autre raison à chaque fois. Bon, j'avoue que la plupart du temps je me stresse toute seule puisque ce sont juste des paparazzis qui peuvent me tomber dessus en si peu de temps. Mes proches eux, me connaissent et même si ils ne sont pas au courant non plus, ils me font confiance et ça leur suffit. Après il y a les moments ou on doit se présenter à des gens comme des amis, et l'entendre  dire que je suis "juste une amie" c'est difficile. Surtout en sachant que lorsque tout le monde a le dos tourner on finit par se sauter dessus.
Je comprend au bout d'un moment que c'est finalement impossible que je me rendorme alors je m'étire et ouvre les yeux. Le soleil s'infiltre par quelques rayons dans la pièce mais pas de quoi m'aveugler. Contrairement à mon téléphone qui me fait plisser les yeux lorsque je l'allume devant mon visage. Je fais le tour de mes notifications matinales, après tout je ne travaille pas ce matin alors autant profiter. Je sais qu'Anwar va finir par me rejoindre en voyant que je ne me lève pas donc pas besoin de me lever tout de suite. Je souris à mon téléphone lorsque je l'entend revenir, je ne lève pas les yeux de mon téléphone pour l'embêter et couine lorsqu'il soulève la couette faisant entrer l'air frais. Il se colle à moi me rafraîchissant encore plus par la même occasion, ses lèvres trouvent mon cou très rapidement me faisant sourire. Je pose mon téléphone sur ma table de nuit, me retourne pour lui faire face. « Bonjour toi... » ma main glisse sur son torse, puis sur son flanc pour finir dans son dos. Le bout de mes doigts dessinent des arabesques sur ce dernier alors que j'observe ce visage que je connais maintenant par cœur. « Tu as bien dormi ? » m'enquis-je avant de poser mes lèvres sur les siennes chastement. Je sens l'odeur de la cigarette émaner de lui mais j'ai appris à m'y habituée, je n'arrive pas à savoir si c'est une bonne chose ou non. Je lui souris tendrement, j'apprécie ces matins ou je peux profiter simplement de lui comme ça, sans que l'un des deux (voir les deux.) se presse. Les pires matinées sont finalement celles où je suis seule dans ce lit, que je trouve si grand sans lui.
© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
 Why can't I hold you in the street ? w/ Anwar.







» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» AARON TYLER ϟ Are you telling me to hold on ?
» We can't hold fire, do you know why ? Because it burn (+) JJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum